Pharnet

Santé et bien être

MST: Maladies Sexuellement Transmissibles qu'est-ce que c'est ?

Appelées depuis quelques années IST (Infection sexuellement transmissible), les MST (Maladie Sexuellement transmissible) sont des maladies infectieuses très variées. Parfois asymptomatiques, elles peuvent être mortelles ou non.

Appelées depuis quelques années IST (Infection sexuellement transmissible), les MST (Maladie Sexuellement transmissible) sont des maladies infectieuses très variées. Parfois asymptomatiques, elles peuvent être mortelles ou non.

MST : De quoi s’agit-il ? 


Source de l'image : https://www.pharmaty.com/ist-mst/

Les maladies sexuellement transmissibles sont des maladies qui se transmettent au cours des rapports sexuels non protégés (vaginal, anal ou même oral). Elles sont dues à des parasites, des bactéries ou encore des virus. Parmi les principales MST existantes, nous pouvons citer l’hépatite B, l’herpès génital, le sida, la syphilis, la blennorragie ou encore le chancre mou. Certaines infections comme la gonococcie et la syphilis sont beaucoup plus spécifiques aux homosexuels. D’ailleurs, la syphilis a fait une brusque réapparition ces dernières années et 80 % des personnes concernées sont des hommes couchant avec d’autres hommes.

Comme dit plus haut, les IST peuvent être transmises pendant les rapports sexuels. Que ce soit vaginal (pénétration), oral (cunnilingus et fellation) ou anal. Il faut noter que le principal mode de transmission est la pénétration vaginale non protégée. Du fait de la pluralité des canaux de transmission des MST, les parties génitales ne sont pas les seuls endroits où les infections peuvent se loger. En effet, certaines d’entre elles comme les gonocoques, les chlamydias et les HPV (virus du papillome humain) ont la capacité de s’installer dans le pharynx, plus précisément l’oropharynx. Par ailleurs, les infections sexuellement transmissibles peuvent être contractées par l’utilisation de drogues injectables et par voie sanguine, ou peuvent être le résultat d’un déséquilibre de l’organisme (obésité, diabète ou autres).

Selon la maladie, les symptômes peuvent énormément varier. Cependant, de façon générale, il s’agit d’irritations, de brûlures, de lésions sur les organes génitaux, de douleurs et de saignements lors des rapports sexuels. Il y a aussi la présence de pus dans l’urine, la fièvre, les atteintes cutanées, la fatigue, des démangeaisons et des douleurs touchant les parties génitales ou anales. Plus graves, les IST peuvent entraîner une infection de la prostate, du testicule ou encore de l’utérus, et ce de façon aiguë.

Une MST peut être asymptomatique (ne présente aucun symptôme) et peut entraîner chez une femme une endométrite (inflammation de l’endomètre), une salpingite (inflammation des trompes de Fallope) ou encore une stérilité secondaire. Elle peut aussi être mortelle (VIH SIDA, Hépatite B, etc.).

Le meilleur moyen de prévenir les IST reste l’utilisation du préservatif de bonne qualité. Bien qu’on n’ait pas encore trouvé de solution à toutes les maladies sexuellement transmissibles, il existe, au moins contre l’hépatite B et certains papillomavirus, un vaccin. Par ailleurs, en cas de MST, il est conseillé de faire suivre son conjoint par un médecin.

Enregistrer